#RDVdesmots – Le souvenir est le parfum de l’âme

unbrindemaman © EM – #RDVdesmots – Le souvenir est le parfum de l’âme

J’avais dit que les articles Mumpreneuse ne prendraient pas trop le pas sur le reste du blog et pourtant, cela doit déjà être la troisième fois que j’ai du retard dans le rendez-vous des mots de la semaine… Je dois bien admettre que les travaux ont pris énormément de temps ! J’ai également reçu une demande de partenariat que j’ai accepté et pour lequel un article arrive très vite…

Pourtant, les #RDVdesmots restent au cœur du blog. C’est un volet qui me tient particulièrement à cœur. Le blog a beau mettre en avant ma qualité de mère, il n’en reste pas point que je souhaite garder un regard critique sur le monde.

En tant que mère qui éduque et qui guide, vous conviendrez que cette aptitude doit non seulement être alimentée, entretenue, mais aussi, pourquoi pas, partagée. Quoi de plus amusant et stimulant que de le faire ensemble autour de ce rendez-vous des mots hebdomadaire ?

Aujourd’hui au menu :

 « Le souvenir est le parfum de l’âme »

George Sand

J’ai longuement réfléchi à ce que je pouvais partager via cette citation. Elle m’a tout de suite rappelé un chapitre du livre Enfance de Nathalie Sarraute dans lequel elle raconte avec beaucoup de précisions les souvenirs qu’elle a de la récitation d’une poésie devant sa maîtresse ainsi que toute sa classe lorsqu’elle était enfant.

Je me suis ensuite recentrée sur ma propre histoire. J’aurais alors pu aussi vous raconter un souvenir d’enfance. Comme celui de ce jour de printemps ou je me rappelle avoir répété la même question au moins vingt fois dans l’objectif d’obtenir une paire de ciseaux à cranter pour pouvoir customiser une photo, suite à quoi le ridicule de la situation m’avait assez rattrapée pour me mettre en larmes. Ce souvenir est très marquant pour moi, puisque il signe une forme de déclic. J’étais si petite, mais je venais de comprendre mon exagération à la simple écoute de ma propre voix en boucle. A ce moment précis, j’ai grandi.

J’aurais pu vous raconter ce souvenir très bref d’un jour où j’étais assise dans le tram et où par la fenêtre, j’ai aperçu cette femme fatiguée avec un enfant d’une part, une poussette et plusieurs sacs de courses d’autre part. Je me souviens de mon calme au milieu de toute l’agitation qu’impliquait le changement à l’arrêt. Je me souviens avoir observé cette inconnue au travers de la vitre. A ce moment, elle semblait épuisée, éreintée, à bout. Je me souviens lui avoir parlé dans mon esprit. Je lui ai dit « Ça va ? Tu as besoin d’aide ? Pourquoi tu as fais ça ? » Je pensais à ses enfants, je me demandais en fait pourquoi elle s’était mise dans cet état de surmenage. Elle me semblait débordée et malheureuse. Jusqu’à aujourd’hui, la pensée que j’ai eu me semble complètement à côté de la plaque. Cette femme devait certainement simplement être épuisée de sa journée, elle ne connaîtra probablement jamais l’image qu’elle m’avait renvoyée, à moi, passagère du tram d’en face, jeune adolescente à ce moment-là…

J’aurais pu vous parler du souvenir que je garde de mes échecs, de celui de mes victoires, de ceux de ma vie de femme accomplie, à savoir ceux qui englobent entre autres ma grossesse, mon accouchement… J’aurais pu vous parler de l’attention avec laquelle je prends grands soin de ne pas renvoyer une image de mère débordée pour ne pas effrayer à mon tour des jeunes filles qui croiseraient ma route. J’aurais pu vous fournir un bouquet de souvenirs desquels je me nourris, appuyé sur ma propre expérience d’enfant pour élever ma fille avec douceur et confiance.

Ceci dit, si « le souvenir est le parfum de l’âme », j’en ai déjà un peu trop dit. Vous n’êtes pas sans savoir que les plus grands parfumeurs ne dévoileraient pour rien au monde les détails des essences et des arômes qui composent leur effluve la plus précieuse.

Je m’attache à mes souvenirs pour agir, ils font partie de mon identité. Ce sont des plots structurants qui m’ont permis de me construire et de grandir, aussi courts ou futiles soient-ils de prime abord. Il y a souvent beaucoup à apprendre du passé. Mais quoi qu’il arrive, je n’oublie jamais de regarder de l’avant avec ce parfum ambiant unique et propre à mon histoire.

EM.

Rendez-vous demain pour un article Mumpreneuse et à très vite pour un prochain #RDVdesmots dont je vous laisse la citation que vous pouvez vous approprier à tout moment :

« La vie est un mystère qu’il faut vivre et non un problème à résoudre. »

Gandhi

PS : Je lis absolument tous vos commentaires, je prends juste un petit peu plus de temps que d’habitude pour y répondre faute de temps. Merci pour votre présence et vos gentils mots.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans #RDVdesmots. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

12 réponses à #RDVdesmots – Le souvenir est le parfum de l’âme

  1. Honeymum dit :

    Superbe réflexion ! 🙂 J’adore !
    Estefania.

  2. Une très belle réflexion et je rebondirai sur ta conclusion avec les mots de Calogero : « Toutes ces pierres sur lesquelles on se hisse, et qui font de nous un édifice. On a tous au fond du mental, toutes ces choses fondamentales… ». Les souvenirs !
    Merci pour ce très beau billet !

  3. Paty dit :

    Cc EM,
    Hâte de voir ton partenariat ^^
    Jolies « brins » de souvenirs pour illustrer ta citation de George Sand 🙂
    Moi, je voudrais pouvoir transmettre mes souvenirs à mes enfants pour les aider à avancer en évitant les pièges de la vie … mais c’est compliqué, on ne peut pas partager son âme, pièce de notre moi tellement intime que seules quelques bribes arrivent à émerger utilement pour notre entourage 😉
    Bonne journée, EM 😀

    • EM dit :

      Coucou Paty,
      Heureuse que ma photo te plaises 🙂
      Ce que tu dis est tellement beau et si juste. L’idée de partager son âme est une image très forte. J’aimerai tout comme toi pouvoir partager un maximum de souvenirs à mes enfants 🙂
      Bonne journée à toi aussi et à bientôt.
      (oui je n’accepte pas tout les partenariats que l’on me propose mais celui là me tentait bien je l’avoue…)
      😉 EM.

  4. Baba Beba dit :

    Tu as le don de me faire sourire, de me faire aimer ton écriture, ta poésie 😍
    Les souvenirs, ce qui nous reste, ceux que l’on ne voudrait jamais oublier , ceux qu’on aimerait oublier mais qui nous ont marquer sans qu’on le veuille… une de mes peurs, cest bien que mes souvenirs disparaissent (c’est dans ces moments que l’on se rend compte qu’on prend de l’âge! )

    • EM dit :

      Oh ton commentaire me fait énormément plaisir ! Ca me touche beaucoup de savoir que je parviens à transmettre quelque chose avec seulement des mots. C’est aussi l’une de mes plus grandes peur….
      Merci beaucoup pour ton passage et ton petit mot 🙂
      A bientôt sur mon blog ou le tiens 🙂
      EM.

  5. petite étoile*** dit :

    Bonjour EM,
    Au risque de me répéter dans mes commentaires : j’aime beaucoup ta façon d’écrire, très bel article! continue!!

  6. Ping : Ces Odeurs Qui Me Replongent Dans Le Passé – Participation Au RDV Des Mots #2 – Dinde De Toi

  7. Suzanne dit :

    Héhé on arrive à la même conclusion 😀
    Autrement, je me rappelle encore du « Corbeau et le Renard » que j’ai apprise en primaire :p Même ma grande en est épatée car elle l’a apprise aussi en CP !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *