Poser un carrelage pour les nuls

unbrindemaman © EM – Poser un carrelage sur plancher : étape du réagréage

Précédemment :
L’aventure commence !
Des locaux pour unbrindemaman ?
Début des travaux et retrait de la vieille moquette
Retrait de l’ancien papier peint et sombres découvertes
Pose d’un nouveau papier peint et fatigue

Vous avez un sol en bois type vieux parquet amoché que vous souhaitez recouvrir ? La plupart des spécialistes qui passent pour un devis vous affirment que c’est tout bonnement impossible ? Vous voulez à tout pris avoir un carrelage et quelques carreleurs vous ont soufflé que c’était bel et bien possible ?

J’ai une bien bonne nouvelle pour vous ! Ça l’est !

Pour cela, vous aller devoir passer par des épreuves dignes de Fort Boyard. Vous devrez faire preuve de courage et de détermination !

Vous pensez que la première étape requiert de la magie ? Il n’en est rien, vous devez simplement commencer par aplanir le sol.

Yes you can! Avec du ragréage fibré (oui, j’utilise des mots de chantier que je peux débiter avec assurance parce que maintenant je suis dans le game).

Commencez par bien déblayer le sol, il doit être parfaitement propre. RIP mon aspirateur, je te souhaite de rejoindre mon chargeur d’ordinateur dans une plénitude profonde et mérité. Tu me manqueras mon ami…

Après quoi, vous pourrez enduire le sol d’une couche de primaire d’accrochage (couleur orange sanguine) avant de faire vos mixtures pour pouvoir faire couler la pâte miraculeuse qui s’aplanira d’elle-même.

Bravo ! Après quelques jours de séchage vous aurez le sentiment d’avoir un nouveau sol.

Reste maintenant à… roulements de tambour… POSER VOTRE CARRELAGE ! (Enfin il ne faudrait pas oublier de refaire passer un petit coup de primaire d’accrochage avant… Je dis ça, je ne dis rien…)

Nous entrons dans le vif du sujet un peu tardivement, mais nous y voilà enfin.

Normalement, pour poser du carrelage, c’est très simple : il « suffit » de mettre de la colle sur le sol et sur l’envers du carrelage (pour de grands carreaux) en prenant bien soin de séparer les carreaux à distances égales à l’aide de croisillons… nettoyer chaque carreau régulièrement… laisser le tout sécher… et quelques jours plus tard, vous pourrez faire les joins. Tout nettoyer de nouveau et le tour sera joué.

Maintenant, laissez-moi vous raconter ce qui pourrait vous arriver.

Vous pourriez vous apercevoir que votre ragréage n’a en rien aplani votre sol.

Vous pourriez avoir besoin de mettre une couche de colle faramineuse pour rattraper cet écart invraisemblable et tenter de retrouver un sol droit.

Vous pourriez ainsi être dans l’incapacité de nettoyer votre carrelage au fur et à mesure sans que vos carreaux ne bougent sans arrêt.

Vous pourriez finalement vous retrouver avec un nouveau sol à peu près droit, posé sur des centimètres de colle à carrelage, tristement recouverts de colle sèche.

Pour ajouter à cette dramaturgie, la seule ampoule qui éclairait vainement la pièce pourrait lâchement claquer, vous laissant dans une atmosphère pleine de doute et de désespoir, perdue dans un flou gaussien (ou radial, au choix…).

Oui, cette succession d’événements malheureux pourrait sans nul doute vous arriver…

unbrindemaman © EM – Mieux vaut en rire

Dur dur d’admettre ses petits (gros) échecs… (massacres…)

Je profite de cet aveu pour adresser mes plus plates excuses aux carreleurs pour les mots que j’ai pu déposer dans l’un de mes premiers articles. Cette profession est vraiment difficile. Je compatis sans faux-semblant.

En bref, après une visite sur Youtube, je suis tombée sur une vidéo qui m’a redonné beaucoup d’espoir puisque je rejetais en bloc l’idée d’avoir recours à un produit à base d’acide pour retirer les taches…

J’ai donc trouvé cette vidéo où j’ai reconnu un échantillon de ce que nous avions au sol, j’ai observé, pris note, et un sourire à probablement dû se dessiner sur mes lèvres avant de bondir dans la cave pour essayer de nettoyer ce carnage sans nom.

En deux heures, j’avais péniblement réussi à nettoyer un carreau et demi ! (A coup de marteau et munie d’outils de taille pour essayer de creuser les joints et retirer les tas de colle, avec des éponges métalliques pour la «  finition »…)

Décidément, notre carrelage ne bougeait pas d’un iota, pas une griffure, rien… La bonne nouvel était qu’il résistait bien là-dessous !

J’ai dû revisioner la vidéo pour essayer de comprendre ce qui différait pour que le résultat soit aussi différent !

unbrindemaman © EM – Hum, bon d’accord, la différence est flagrante, je l’admets…

Après 632681 visionnages en boucle de la même vidéo miraculeuse de 47 secondes où les gros amas de colle s’en vont par simples frottements… nous avons décidé de nous tourner vers une machine.

Quelques recherches plus tard et nous sommes restés bloqués sur  la monobrosse  qui nous semblait être un bon compromis. « Bah oui, c’est comme un grand poignet qui gratte sans arrêt, pas besoin de se vider les huiles de coudes, la machine travaillera pour nous… »

unbrindemaman © EM – La monobrosse

Durant le temps de location qui nous était impartie, nous avons laborieusement apprit à dompter la bête en essayant de nous convaincre qu’elle ne servait pas à rien… « Mais si si, regarde il y a des petits bouts de colle qui se détachent, c’est flagrant… non ? »

La machine avait peut être éraflé une partie de la couche superficielle de colle, mais tout restait encore à faire !

C’est finalement à coup de « grattouille », de spatule, d’eau chaude, de vinaigre chaud et d’huile de coude que nous sommes parvenus à en venir à bout (comme sur la vidéo, mais sur un laps de temps nettement plus réaliste…).

Inutile de préciser que j’ai rapidement dû laisser ma place pour rejoindre notre fille (#lelaitcestlavie).

Cette étape a pris plusieurs jours, mais j’étais tellement heureuse et fière ! Nous n’avions pas utilisé une goutte d’acide, j’étais ravie !

J’ai soigneusement lessivé le sol qui, lorsqu’il était encore mouillé, semblait parfaitement brillant et propre. Nous avions enfin un aperçu du travail accompli.

Mais c’était sans compter sur un sombre fléau : le voile de ciment qui faisait systématiquement son apparition au séchage.

Nous avons d’abord pris notre courage à deux mains pour nous occuper des joints à deux. Cette étape était facile à réaliser mais difficile à encaisser psychologiquement. Imaginez, vous venez de tout nettoyer et vous vous surprenez à être en train de tout « salir » de nouveau en pleine conscience de vos actes.

Suite à cette étape à peu près réussi, il nous restait donc à nous attaquer au fameux voile translucide de ciment qui se déposait invariablement au sol.

Apres plusieurs essais au vinaigre chaud, nous avons conclu que seul l’acide pourrait véritablement en venir à bout. J’ai donc cédé…

Plusieurs shampouinages plus tard, magie ! Nous pouvions ENFIN voir notre sol carrelé que nous connaissons désormais dans ses moindres détails… Il était prêt à être piétiné !

Je sens que cet article va rester gravé dans le marbre. Une trace écrite d’un massacre terrible que je viens de vous décrire… De l’histoire ancienne à l’heure où j’écris. Quel soulagement !

EM.

La suite dans un prochain épisode…

PS: Avant d’oublier ! Voici la citation de la semaine pour le #RDVdesmots :

 » Le souvenir est le parfum de l’âme « 

George Sand

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans Mumpreneuse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

21 réponses à Poser un carrelage pour les nuls

  1. Suzanne dit :

    Ah je prends note de la citation de la semaine 😀
    J’ai un vague souvenir du carrelage que mon père a posé dans le salon et la galère qui allait avec…Heureusement, il n’était pas tout seul lol
    Carreleur c’est quand même un sacré métier mais heureuse de lire que vous en êtes arrivés à bout !
    Vivement les photos du final !!!

    • EM dit :

      Coucou Suzanne!
      Je remonte le fil des commentaires et je me rends compte que j’ai énooormement de retard. Je pensais même avoir déjà répondu !!
      Le pire pour moi c’est et ça restera le carrelage. Sacré métier comme tu dit !!
      Des petites photos arrivent 🙂
      EM.

  2. Quelle épopée ma belle EM… N’est pas carreleur qui veut! Mais vous en êtes venus à bout. C’est en forgeant que l’on devient forgeron ! Vivement, la prochaine étape des travaux 😅🤣😊

    • EM dit :

      Merci ma Jeanne !
      Comme tu le dis si bien n’est pas carreleur qui veut oui !
      Merci pour ton petit mot auquel je répond bien trop tardivement !
      EM 🙂

  3. Colette dit :

    Les travaux dans une maison sont très durs!
    Tu en es la preuve!
    J’ai eu, moi aussi mes expériences à ce sujet!
    Mais quand tout est fini, tout beau, qu’est-ce qu’on est fier!

  4. Peu importe la méthode c’est le résultat qui compte !!!!

  5. Dinde De Toi dit :

    Mais comment vous avez réussi à avoir autant de colle SUR les carreaux ??? En fait j’ai envie de dire « mais qu’est ce c’est que ce carnage ?!!!?? »
    Pour enlever les amas de ciment/colle/joint/peinture c’est à la spatule. Pour le voile qui subsiste c’est l’éponge et l’eau chaude. Pourquoi de l’acide 🤔. Qu’est ce qu’il s’est passé dans cette cave… La monobrosse 😂 !!
    C’est amplement faisable de carreler sur du parquet et idem d’enlever du carrelage pour retrouver son parquet (huile de coude à gogo).
    Vous n’avez pas eu à couper des carreaux pour les bords ? Et les plinthes ??
    Ok pour la citation (qui ne m’évoque rien du tout 🙈). Cela ne sera pas mon prochain article mais celui d’après.

    • EM dit :

      Je me cache, je me cache ! XD Hahaha si tu savait ! Oui c’est la spatule qui a sauvé ce carrelage ! Je t’assure que même les plus grands spécialisent nous affirmaient que ce ne serait possible qu’avec de l’acide… L’eau chaude n’y faisait rien de rien.
      Si si je vous ai épargné les détails, j’aurai pu écrire au moins 5 articles à ce sujet, la découpe des carreaux aux bords, les plinthes, oui oui oui … une vraie galère ^^
      Vivement ta participation au #RDVdesmots ! (enfin si tu es toujours partante pour relever le défis ! ^^)
      EM.

  6. Que de péripéties ! A chaque article je me rends compte de la difficulté que tu rencontres dans tes travaux ! Pas évident ! Mais vous avez toujours des solutions 😉 Plein de courage pour la suite & à bientôt pour le RDV des mots 😉

  7. Lucie dit :

    Quel aventure! Mais bravo vous pouvez être fière de vous! Vous en êtes venu à bout!!!

  8. Justine dit :

    Désolée mais… J’ai fait que rigoler 😹 en vrai ça devait être carrément horrible, agaçant, énervant pour vous… Mais tu as raconté ça avec tellement de second degré… Ahah l’essentiel c’est que vous y soyez arrivé ! Bravo 💛

  9. Baba Beba dit :

    J’adore ton humour ^^ et une chose est sure, je fais une croix sur le carrelage 😂😂😂😂 on essaiera de trouver autre chose 😉

    • EM dit :

      Haha merci beaucoup ! Oui Jeanne avait proposé des dalles PVC adhésive. J’avais déjà le carrelage mais en réalité ça aurait fait l’affaire ! et tellement plus simple à poser !

  10. Ping : Conseils pour mamans bricoleuses. | Un brin de maman

  11. petite étoile*** dit :

    hhhh je n’ai fais que rire aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *