Le monde est rempli de spécialistes

unbrindemaman © EM –Le monde est rempli de spécialistes

Le monde est rempli de spécialistes. Ils se présentent sous des formes diverses et variées mais qu’importe, ils sont là. Ils sont médecins, enseignants, conseillers d’orientation ou financiers. Ils analysent, décryptent, guident, ils sont partout, ils ont une forme d’autorité et de pouvoir de par leur positions, ils sont sûr d’eux : ce sont des spécialistes.

Spécialiste des comportements sociaux
Spécialiste en communication
Spécialiste en économie
Spécialiste de la coupe du monde de football
Spécialiste politique
Spécialiste de la cuisson de vos pâtes
Spécialiste de la pousse des pâquerettes de votre jardin…
C’est bien simple, les spécialistes, il y en a des tas.

Leurs points commun ? Ils ont confiance en eux ! Ils sont là pour vous dire comment penser, quoi dire, comment le dire, pourquoi et quand le faire.

Ils sont partout. Vous pourriez aussi bien les rencontrer sur un banc de votre ville, dans la file d’attente de votre supermarché ou sur un plateau télévisé. Ils peuvent avoir 30 ou 60 ans…

Au fil des années, vous en avez rencontré des tas, de spécialistes.

Et plus le temps a avancé, plus vous vous êtes laissées entraîner par cette grande mascarade, et vous voilà, vous aussi, engagées dans une profession qui fait de vous une spécialiste. Vous le savez au fond de vous, en dépit de vos questionnements, à chaque mission qui fait appel à vos compétences de spécialiste, vous enfilez votre costume, vous prenez votre air de « sachante » et vous voilà actrice de cette grande supercherie.

Vous avez passé des années à apprendre à le devenir et un soupçon de doute ne vous laisserait plus aucune place dans ce monde de spécialiste, alors vous y voilà : à ce moment précis, vous êtes la spécialiste.

Depuis que vous êtes enfant, vous avez rencontré des tonnes de spécialistes, mais croyez-moi, le moment de votre vie où vous en rencontrez le plus, c’est lorsque vous devenez maman.

À ce moment, on vous fait comprendre que vous êtes certes spécialiste de quelque chose, mais que pour votre bébé, vous avez l’obligation de consulter les spécialistes concernés.

L’absurdité de cette situation tient du fait que c’est justement à ce moment de votre vie que votre statut de spécialiste est le plus sincère du monde.

Eh oui, vous le savez ! Vous le ressentez ! A ce moment, c’est vous la spécialiste de votre bébé.  Ce statut s’est forgé naturellement, guidé à la fois par votre instinct de mère et par l’amour que vous portez pour votre enfant.

Alors d’abord vous jouez le jeu, vous allez voir ces spécialistes. Ils sont médecins, pédiatres et j’en passe…

Vous attendez sagement qu’un spécialiste analyse votre comportement, vous juge et vous dise comment faire…

Les minutes passent et le verdict tombe.

« Vous allaitez à la demande ? Attendez, vous n’êtes pas capable de me dire combien de fois votre bébé tête par jour ? Vous devez absolument modifier vos habitudes, ça ne va pas du tout. »

Vous vous posez mille questions, vous perdez confiance en vous, vous vous répétez que « c’est la spécialiste qui l’a dit »…

Et puis, soudainement, vous vous souvenez que vous avez, vous aussi, par le passé, joué à la spécialiste.

Cette prise de conscience, qui sonne très fort depuis que je suis devenue maman, m’a permis de m’accorder une  solide confiance en moi sur de nombreux points.

Et ce, depuis que j’entends tout et son contraire. Depuis que j’entends une ineptie suivie de « Je suis une spécialiste de la petite enfance, Madame. » Depuis que j’ai réalisé que les conseils de ma mère était plus complets et plus logiques que ceux de certains spécialistes supposés…

Au fond, mon article du jour parle de légitimité. Qui est légitime à parler de quoi ? Quand ? Pourquoi ? Qui fait autorité ?

À mon sens, il y a deux extrêmes. Ceux qui pensent que les professionnels ont le monopole de la légitimité pour parler de leur domaine de prédilection. Cette vision est très réductrice et dangereuse pour l’esprit critique de notre société.

Et puis il y a ceux qui se permettent de tout juger à tout va. Sans le moindre savoir, sans le moindre scrupule. Ils ne sont ni spécialistes, ni délicats. Ils sont là où nous ne les attendons pas, et nous nous passerions bien de leurs avis subjectifs.

Le danger de nos sociétés de spécialistes est que ses protagonistes ne sont pas prêts à admettre leurs erreurs. Ils ne sont pas prêts à avouer qu’il y a des zones d’ombre dans la compréhension qu’ils ont des choses. Ils ne sont pas prêts à dire : « Là, je ne sais pas ». Pourtant, nous ne sommes que des êtres humains imparfaits et ce désaveu peut être très culpabilisant et destructeur pour ses membres qui en ont bel et bien conscience mais qui n’ont pas encore assez confiance en eux pour s’affirmer.s

Le monde est rempli de spécialistes qui s’érigent comme tel, et quels spécialistes… Ils sont généralement spécialistes des livres qu’ils ont eu le loisir d’étudier… rien de plus. C’est déjà beaucoup, me diriez-vous. Oui, sans doute, mais ce n’est pas suffisant pour prétendre à autant d’arrogance.

Une chose est sûre, tout le monde est un peu spécialiste mais en réalité personne ne l’est vraiment. Et puis, si on y réfléchit bien, qui est plus spécialiste qu’une mère pour s’occuper au mieux de son propre bébé ?

Cet article est une réflexion générale sur la légitimité d’autrui à exercer un jugement sur nos agissements. Je ne dénigre aucune profession. J’ai moi-même été cataloguée spécialiste, mais  je reste réaliste. Souvent, je sais qu’il  faut garder la face, sembler sûr de soi pour rassurer et convaincre, mais il faut bien garder à l’esprit que tout ceci n’est qu’une façade. La réalité des ressentis de nos cœurs d’être humain est moins lisse. Il y a toujours des doutes. Nous ne maîtrisons pas tout. Nous ne savons pas tout. L’admettre modestement me semble plus professionnel, plus digne d’un « spécialiste ».

EM.

Vous pouvez toujours participer au récent sondage en haut à droite du blog ou ici si ce n’est pas déjà fait. Je remercie déjà toutes les participantes ! Je laisse encore le sondage quelques semaines et je ferai bientôt un article pour parler des résultats ! J’ai hâte de vous reparler de ce projet ! A très vite pour un prochain article.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans Pensées. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

47 réponses à Le monde est rempli de spécialistes

  1. Suzanne dit :

    Moi aussi j’étais la specialiste dans mon domaine…Et ça ne me manque pas du tout !
    Dans la vie de tous les jours j’essaie de faire comme je l’entends et prenant les bons conseils que je peux entendre.
    Mes filles sont suivies par un pédiatre et j’ai la chance qu’il soit un bon ami alors il m’a toujours conseillée sans me juger ou me forcer la main.
    Bref ton article est une nouvelle fois si vrai et si bien écrit 😊

    • EM dit :

      Bonsoir Suzanne,
      Je fonctionne de la même manière. Merci beaucoup pour ton commentaire ! 🙂
      C’est bien d’être bien entouré.
      EM.

  2. MamanDe4 dit :

    Les spécialistes sont là pour nous aider et nous apporter leur jugement objectif. SI on se réfère à eux, c’est justement pour ce regard extérieur qu’ils ont. Ils ne peuvent pas tout connaître, mais connaissent très bien leur domaine. Ce sont les 2 qui fonctionnent. Le ressenti de le maman, mais qui peut être très émotionnel, et le spécialiste qui peut prendre le recul nécessaire. Le dialogue est clé pour que cela fonctionne, sans jugement 🙂

    • EM dit :

      Bonsoir, je suis absolument d’accord avec toi sur le fait que les spécialistes sont indispensables. Ils ne sont pas mal intentionnés, ils sont là pour appliquer leurs connaissances et nous aider. Mon propos s’articule sur plusieurs axes pour tenter de transmettre mon ressenti. Je parle de la confiance que nous pouvons garder ou non face à ces spécialistes. Moi-même, lorsque je devais être dans cette posture de spécialiste, je me surprenais parfois à prendre un air de « sachante » alors que je savais pertinemment au fond de moi que j’étais pleine de doutes. Et c’est ce que je pense, au fond tout le monde doute. Alors selon les professions, cette situation peut devenir très gênante, surtout lorsque l’on sait pertinemment qu’il n’y a pas de réponse précise. Personne ne sait, tout simplement parce que l’homme n’a pas la science infuse et qu’il ne sait pas tout sur cette terre. J’ai été confrontée à des situations dans ma vie qui m’ont amenée à rencontrer des personnes qui jouaient leurs rôles de spécialistes à des moments ou j’avais besoin de leur savoir. Malheureusement, ils avaient trop de fierté pour admettre qu’ils ne savaient pas. Leurs réactions contradictoires étaient déconcertantes, elles me faisaient perdre confiance en moi. Elles me faisaient penser que je n’étais pas légitime pour porter un avis, mon propre avis. Je le répète, je ne dénigre aucun spécialiste. Je dis juste qu’il y a des manières de communiquer. Il ne faut pas perdre confiance ou être intimidé par ces « spécialistes » car le monde en est truffé. Ils ne sont pas tous comparables heureusement…
      Merci pour ton commentaire.

  3. Dinde De Toi dit :

    Tout à fait d’accord avec cet article si bien écrit 🤗. C’est de loin mon préféré car le thème me parle. J’en ai marre que des puéricultrices que je ne vois que 20 minutes tous les trois mois se permettent de me « conseiller » là où je n’ai besoin d’aucun conseil. Ce n’est pas parce que c’est mon premier enfant que je suis forcément paumée ou dans le faux 😧 ! Trop d’interférences au niveau de l’allaitement, le nombre de tétées maximal par jour me reste encore en travers de la gorge. Je pense qu’une mère, même chargée d’émotions, sera toujours la mieux placée pour comprendre et pour décider pour son enfant.

  4. Alors là tu as LA spécialiste du « je fais comme moi je veux »!!!!
    Je sais écouter, je suis dans la capacité de comprendre ce que l’on me dit, je suis capable de restituer le discours…..par contre, l’application du discours va dépendre de mon humeur, de mon envie, du temps, de mes activités !
    Et là où j’excelle c’est de m’adapter aux spécialistes ! Mon médecin traitant ne marche ni aux pleurs, ni aux bouderies, ni aux minauderies (j’ai essayé !!), ni aux cris (les miens!) par contre ça marche avec d’autres!!! Au boulot, je sais jouer à la fille en détresse avec 2 des gars et j’obtiens TOUT ce que je veux…. contrairement à mes collègues féminines!!!
    A la maternité, je savais qui m’obligeais à allaiter toutes les 4h et qui préférait l’allaitement à la demande : je remplissais donc la fiche de suivi en fonction des tours de service! Pour le pédiatre, il est parti en retraite aux 2 ans de mon fils et comme il n’a pas eu de remplaçant, je n’ai pas voulu faire des km pour essayer de trouver un pédiatre donc j’ai fait confiance à mon médecin traitant.
    Bon il n’y a qu’un spécialiste qui a mon entière attention, c’est mon endocrino car mon petit problème de santé a des conséquences multiples si je ne fais pas attention! Donc après un « je fais comme je veux » plein de conséquences, j’ai vite compris que j’avais eu tort et maintenant je fais TOUT ce qu’elle me dit!

    • EM dit :

      Tu m’a fait bien rire une fois de plus ! Oui, nous sommes responsable de notre propre vie, de notre propre santé. Toutes ces personnes ne sont que des conseiller. Ensuite c’est à nous de voir ce qui nous convient. Je vois que tu parviens à bien faire la part des choses et je suis sur la même longueur d’onde.
      Merci pour ton commentaire.
      EM.

  5. Une nouvelle fois, tu nous emmène à nous questionner. C’est vrai, nous avons besoin de spécialistes dans divers problèmes que nous rencontrons au cours de notre vie. Mais ils n’ont pas la science infuse et notre propre jugement peut nous permettre d’avancer. Pourquoi ne pas écouter également les conseils de personnes qui ont déjà rencontrer les problèmes et peuvent nous conseiller. Je te cite une anecdote… Mon fils lorsqu’il était petit faisait beaucoup de bronchites asthmatiformes. Nous sommes aller habiter dans les hautes Alpes (pour le travail) et à plus de 1 000 mètres d’altitude, les allergies s’estompent. A l’arrivée, un bataillon d’examens pour ce bout de chou en pneumologie 😡 Puis j’ai rencontré un pédiatre plein de bon sens… Il m’a conseillé à cette altitude de laisser passer le premier hiver et l’état de santé s’arrangerais tout seul… Disparition complète des bronchites sans plus de médicaments et la vie s’est très bien passée! Puis nous avons décidé de le tourner vers les sports de glisse…. Je ne regrette pas d’avoir écouter ce conseil et refuser cet acharnement du pneumologue qui ne voyait que la rentabilité de son centre… Le recul sur les choses et les conseils sont précieux pour pouvoir prendre sa décision. Mais il reste pour moi le plus dur des métiers c’est celui de maman. On ne naît pas avec l’instinct maternel.. On fait son apprentissage en devenant maman…
    Vivement le prochain rendez vous…

    • EM dit :

      Bonjour Jeanne,
      Merci pour ton commentaire qui vient enrichir la réfléxion. Ton exemple est une fois de plus très parlant. Je suis complètement d’accord avec toi . Il faut faire la part des choses, garder du bon sens et, en tant que mère, réfléchir avec les spécialistes au lieu de simplement en être intimidé, ce qui peut amener à tout accepter.
      Merci encore et à bientôt !
      EM.

  6. Colette dit :

    Cet article est passionnant et les réactions qui suivent le sont tout autant.
    En ce qui concerne les spécialistes de l’enfance, il faut faire attention aux phénomènes de mode! en pédagogie, psychologie, éducation, médecine!
    Il me semble de dès l’instant qu’on prend le temps de réfléchir, de se documenter, d’observer, on ne tombe pas dans les pièges.
    Mais il y a des personnes qui ‘écoutent le dernier qui a parlé’, ne cherchant pas à comprendre ou n’y parvenant pas… celles-ci tombent dans tous les pièges!
    Et il me semble que notre société fonctionne de cette manière, mais c’est un autre débat!
    Attention, restons fortes (ts) face à toutes tentatives de manipulation!!! Gardons notre bon sens.

  7. EM dit :

    Bonjour Colette,
    Merci beaucoup 🙂 Je suis d’accord, il y a des personnes qui se prennent pour des spécialistes et qui vont droit au mur. Cela peut même être dangereux. Comme je le disais, il y a des extrêmes. Il y a ceux qui n’entendent rien et qui portent des jugement subjectifs et infondés sur tout et n’importe quoi. (L’exemple parfait est celui de la bonne femme qui fait son marché et qui lance des reproches à toutes les mamans qu’elle croise alors qu’elle n’a peut-être elle-même pas eu d’enfant.) Et puis il y a ceux qui sont reconnus dans leur rôle de spécialiste mais qui se prennent tellement au sérieux qu’ils ont oublié qu’ils ne détenaient pas le savoir absolu. (Bon et puis il y a aussi les bons spécialistes, qui savent faire la part des choses et être modérés dans leurs propos, ne les oublions pas !). Nous ne sommes que des hommes, gardons notre esprit critique, notre confiance en nous et notre bon sens car nous sommes aussi en mesure de faire valoir nos avis et nos choix lorsque le résultat nous concerne directement, et ce, même lorsque nous sommes en face d’un « spécialiste ». Merci beaucoup pour ton passage et ton avis que je partage complètement. Se prendre pour un médecin ou un enseignant, sans formation, sans connaissance peut être très dangereux. Je ne dis pas qu’il faut supprimer les spécialistes, je dis que certains d’entre eux (et ceux qui se prennent pour des spécialistes mais qui n’en sont pas) gagneraient à changer de posture parfois. Lorsqu’on ne sait pas, il suffit de dire « Je ne sais pas » au lieu de se présenter comme un mur impassible, insensible et « plein du savoir des livres ». A très bientôt Colette ! 🙂

    • Paty dit :

      Alors, dans notre société, dire « je ne sais pas » équivaut à un gros mot …. c’est stupide, mais c’est comme çà, pour la plupart des gens et surtout ceux qui ont un savoir et même décuplé s’ils sont spécialistes (pour eux et pour ceux qui vont les voir) … crois en mon expérience 😉 Mis a part quelques exceptions qui sont malheureusement en voie de disparition, en tout cas dans mon monde à moi… 🙂

  8. Paty dit :

    Cc EM. Je rejoins aussi le commentaire de Colette 🙂
    J’ai envie de dire que çà dépend du spécialiste ET de celui-celle qui l’écoute… Le problème, c’est que si on va voir un spécialiste, c’est souvent pour avoir un conseil objectif, qui nous permette de prendre la meilleure décision possible … mais la plupart du temps, on n’obtient qu’un conseil subjectif, quand ce n’est pas une injonction !, selon tout un tas de raisons (suffisance du spécialiste, expérience, mode, etc).
    Donner un avis objectif est compliqué, la personne qui vient « consulter » le spécialiste n’étant pas forcément ouverte à un tel discours et/ou échange… Si le spécialiste n’est pas assez docte et tranché dans son avis-conseil, c’est « qu’il n’y connait rien »…
    De plus, le spécialiste débite ses vérités apprises par coeur, sans prendre en considération le cas de la personne en face de lui, parce qu’il ne la connait pas, n’a pas le temps, risque des problèmes s’il sort de ce qui est écrit dans les livres, etc… Pas tous, mais souvent.
    En fait, comme tout ce qui touche « l’humain », cette réflexion amène tout un tas d’autres questionnements… Et je crois que si, comme par le passé, on se regroupait autour de la cheminée pour la veillée, on en discuterait jusqu’au matin en trouvant tout un tas d’exemples et contre-exemples 😉
    Mais, j’avoue, je déteste les gens suffisants (spécialistes ou pas), et je pense que la seule bonne réponse est le bon sens … encore faut-il en avoir ^^ … ou savoir qu’on en a ^^ … ou savoir l’utiliser ^^ … liste non exhaustive, ahahahahah !!!!!!!!!!!!!
    Bonne fin de week-end, EM 😀

    • EM dit :

      Je suis absolument d’accord Paty ! Mis à part le fait qu’il fasse quand même très chaud en ce moment, j’aimerais beaucoup passer ce beau moment autour d’une belle cheminée. Merci beaucoup d’enrichir la refléxion dans les commentaires comme tu le fait. (Et un joyeux anniversaire à toi ;*) Belle fin de week end et à très vite 🙂
      EM.

  9. Paty dit :

    Ahahah !!!!!!! Je crois qu’on a écrit presqu’en même temps, EM !!!!!!!!

  10. Je te rejoins totalement sur le fond (et la forme ^^) . J’ai vu beaucoup de spécialistes, tellement sûrs d’eux qu’ils ne laissent aucune place au doute. Qui sont persuadés d’être dans le vrai, sans chercher à comprendre le vécu, le passé de la personne rencontrée. Certes leurs conseils sont bons, dans la plupart des cas (et suivant le spécialiste qu’on consulte), bien sûr qu’il faut écouter, surtout quand on ne connait rien au sujet à la base, mais en ce qui concerne la parentalité, je suis de celles qui ne voient pas beaucoup de pédiatres… par exemple. On y entend tout et son contraire, ils sont dans la même spécialité mais ont des avis totalement différents, pas facile de s’y retrouver !
    Dans certains secteurs, le mieux est encore l’instinct, et son propre savoir faire

    • EM dit :

      Coucou, avec quatre enfants je suis sûr que tu doit avoir beaucoup d’anecdotes à raconter ! En tout cas merci beaucoup pour ton retour.
      EM.

  11. Angelilie dit :

    J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte, un enchantement. Très intéressant et bien construit. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir.

  12. Nina dit :

    Coucou! je commente peu tes articles mais je viens souvent en lire, toujours très bien écrit.
    Les spécialistes, j’en ai fait la connaissance quand j’ai eu ma 1ere fille et j’en ai vu pour tout , et si je devais raconter chacune de mes expériences , je devrais écrire une roman.
    Bisous des îles, Bon lundi à toi

    • EM dit :

      Coucou Nina,
      Un grand merci pour ton gentil commentaire. Même les petits mots qui attestent de ton passage me font super plaisir. A bientôt 🙂
      EM.

  13. petite étoile*** dit :

    « vous portez votre bébé dans un porte bébé?? si tôt!! »? « Vous n’avez remplit que ça??? il va falloir que vous fassiez quelque chose la maman avant vous a remplit trois biberons en quelques temps! » »vous avez l’air fatigué il faut arrêter l’allaitement »
    Si on écoutait les yeux fermés tous ces spécialistes ou personnes non spécialiste qui se croient spécialiste, on ne s’en sortirait pas. Je pense justement que l’émotion qui lie la mère à son enfant en fait une très bonne spécialiste. Bien sur il faut écouter ce que disent les vrais spécialistes mais en sachant qu’ils peuvent se tromper et que personne n’a la science infuse. Très bon article comme d’habitude!

    • EM dit :

      Bonjour petite étoile,
      Je suis absolument d’accord. Oui, les comparaisons font partie des pires méthodes. C’est toujours très culpabilisant. Je suis d’accord, il faut savoir écouter et garder confiance en faisant preuve de bon sens. Merci beaucoup pour ton retour.
      EM.

    • Paty dit :

      Mdr !!!!!!!!!!!!!! Tiens, j’en ai une autre que je viens d’apprendre d’une jeune maman, çà date de cette semaine : « Vous couchez votre bébé sur le ventre ? Il risque de s’étouffer !!!!!!!! » La maman : « Ben, on le surveille, à deux, on fait les quarts, parce que je ne peux pas le coucher sur le côté droit, sa tête a été déformée de ce côté parce qu’il est rester trop longtemps ainsi, sans bouger, avant l’accouchement. Donc le pédiatre m’a dit de ne pas le coucher de ce côté avant que la tête soit « rebombée »… Je ne peux pas le coucher sur le côté gauche, parce qu’un autre pédiatre m’a dit qu’à l’accouchement, la clavicule avait été cassée de se côté-là, donc il faut attendre que la clavicule soit ressoudée… Je ne peux pas le coucher sur le dos, parce qu’un autre m’a dit que çà allait lui aplatit la tête derrière et que ce n’était pas bon pour son cerveau… » Conclusion : il dort debout le bébé ? ^^

      • EM dit :

        Hahaha c’est à mourir de rire ! Pour une jeune maman ça doit être vraiment déstabilisant ! X)

        • Paty dit :

          Comme tu dis… Je t’explique même pas la tête qu’elle faisait en me racontant çà…

          • EM dit :

            Ha ha ha c’est vraiment fou !

          • Paty dit :

            Je trouve que çà illustre bien ton article… 😉
            Tu veux pas écrire un livre sur le sujet ? Avec toutes nos anecdotes, je suis sûre que çà ferait un best seller !!!!!!!!! Parce que, les « spécialistes » adorent faire part de leur propres anecdotes à l’encontre des patients, mais leur renvoyer la politesse, ce serait sympa, non ? ^^ Je ne sais pas si çà a été tenté (si, les BD les profs, etc), je ne suis pas toute l’actualité littéraire, mais je suis sûre qu’avec ton coup de crayon (littéraire… quoi que, un petite illustration en plus peut être sympa ^^), çà ferait un carton !!!!!!!!!!!

          • EM dit :

            Oh je suis super flattée que tu penses que je puisse faire cela. Ce serait un genre de recueil d’anecdotes illustrés. Très amusant, je le garde dans un coin de ma tête mais pour cela il faudrait qu’on ait des tas d’anecdotes d’aussi bonne qualité que celle que toi ou petite étoile venez de partager ! Ce prendrait aussi pas mal de temps pour avoir un beau rendu mais c’est une belle idée ! En ce moment j’attends de voir ce que vous pensez d’une boutique en ligne qui demanderait déjà un peu de travail quand même mais qui m’amuserais beaucoup ! Je ne pense pas t’avoir encore entendu à ce sujet… Peut etrê penses-tu que ce serait une perte de temps ? Je suis prete à entendre tout les avis 😉

          • Paty dit :

            Pour la boutique, effectivement, je n’ai pas donné mon avis, je crois, en tout cas pas de manière tranchée ;)… l’idée est plaisante, mais compliquée à mettre en place, mais peut-être que je me trompe… En fait, j’attends de voir comment tu vois les choses pour te donner mon avis … oui, je suis bien consciente de botter en touche, mais la question est compliquée si l’on réfléchit à toutes les implications 😉

          • EM dit :

            D’accord, pour être honnête je reste très lucide. Je ne m’attends pas à des retombé financière incroyable. Je ne baserais pas toute ma vie la dessus… Je le vois comme une petite aventure sans grosse prise de risque. Un petit projet de côté, sans prise de tête, avec de tout petits stock.
            Pour les personnes qui me suivent ici ,aucune pression, aucune obligation d’achat évidemment. Le blog et les lectrices seraient un bon moyen pour moi de partager mes idées, mes illustrations, demander vos avis, partager cette petite aventure tout simplement (en plus de ce à quoi sert déjà le blog, partager des réflexions en tout genre). Pour la mise en place d’un tel projet, logistiquement et administrativement, je suis bien entouré. 🙂 Je te remercie pour ton regard sur la question. Affaire à suivre…

      • petite etoile*** dit :

        Mdrr incroyable!!!
        Jsuis d accord un livre sur ca serait top !!!

        • Dinde De Toi dit :

          Je plussoie l’idée du livre ou des illustrations, tout en m’incrustant (avec finesse) dans cette conversation 😛. Toutes les mamans auraient décidement beaucoup d’anecdotes à partager !
          Tu ne peux pas perdre ton temps si tu as envie de te lancer ! Oui je sais ce n’est pas à moi que tu parles 🙈.

          • EM dit :

            Super que tu passes donner ton avis ici, ça me fait super plaisir bien au contraire ! Toutes les incrustations « dindiques » sont les bienvenues ici 🙂
            C’est une super idée, avec plein d’anecdotes je pense pouvoir faire quelque chose de sympa 🙂 C’est très amusant. Je vais creuser cette piste et on en reparlera très vite, je l’espère.

        • EM dit :

          Merci beaucoup ! J’y réfléchit sérieusement alors !

  14. Une passerelle ouverte sur de belles interrogations… Merci !

  15. Justine dit :

    Cet article est génial, c’est une superbe réflexion que tu partages et je te rejoins à 100%.. Je me suis fait cette réflexion il y a quelques mois maintenant, quand j’ai compris que des médecins pouvaient complètement se tromper et que surtout, ils ne sentent pas à notre place. En fait c’est depuis que j’ai rencontré un kinésithérapeute très très sûr de lui, avec un certain âge, d’où le fait qu’il soit si sûr de lui, qui a fait un peu n’importe quoi avec mon genou, sans même suivre ce que le chirurgien avait indiqué sur l’ordonnance. Il faut leur faire confiance, mais avec des réserves tout de même, ils peuvent se tromper. Et surtout, les personnes qui paraissent les plus sûres d’elles n’ont pas forcément raison, comme tu en parles si bien. Ca fait du bien de le comprendre, surtout quand on est du genre timide, avec un peu de mal à s’imposer et pas sûr de soi. Ca fait du bien de lire un article à ce sujet. Gros bisous 🙂 A très vite !

    • EM dit :

      Bonsoir Justine,
      Merci beaucoup pour ton partage d’expérience et ton retour qui me conforte dans ma réflexion qui reste ouverte quoi qu’il en soit. Ce sont nos parcours personnel qui nous amènent à avoir ce genre de pensées. Heureuse que ça te parle 🙂
      A très bientôt 🙂
      EM.

  16. Je suis entièrement d’accord avec toi et le message que tu véhicules ici. A mon sens, les parents sont les spécialistes de leur bébé. Les professionnels sont spécialistes grâce à leur formation, leur expérience etc. Les deux sont complémentaires. Mais il ne faut jamais oublier que seul le parent est l’expert de son bébé ! D’ailleurs, bien souvent, si on vous donne un conseil avec lequel vous n’êtes pas à l’aise, il vaut mieux ne pas l’écouter et écouter son propre instinct de parent. Pourquoi? Car VOUS seuls savez ce qui est bon pour votre enfant !
    En effet, c’est tout à fait en lien avec ce que j’expliquais dans mon dernier article.
    Ton article fait du bien ! Merci à toi de t’être engagée ici. Je suis sure que ton avis est partagé par beaucoup. Les spécialistes ne doivent pas effacer les parents ! Et en tant que « spécialiste » (avec de gros guillemets), je défends exactement ton point de vue ! Je ne sais pas, c’est vous qui savez. Je peux vous apporter certaines choses et si je peux vous accompagner je le ferai avec grand plaisir, mais vous avez toutes les clés en main. Croyez en vous 😉
    Donc merci pour ce très beau billet !
    A bientôt,
    Charlotte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *