#RDVdesmots – La main qui berce l’enfant

unbrindemaman © EM – #RDVdesmots – La main qui berce l’enfant

Le #RDVdesmots, c’est une semaine, une citation, une production libre.

Vous souhaitez participer au rendez-vous des mots ? C’est très simple, il vous suffit d’être inspirée par l’une des citations, vous pouvez participer sur votre blog, sur Instagram, Facebook, Twitter ou même en commentaire. Il n’y a pas de jour imposé ou d’ordre, pas de contraintes. Tout le monde peut participer. Faites parler votre imagination ! N’oubliez pas d’utiliser le hashtag #RDVdesmots et de faire signe en commentaire pour que nous puissions nous retrouver les unes les autres.

(Je ferai prochainement un article dédié qui aura pour objectif de répertorier toutes les citations au fil des semaines à l’intention des personnes qui souhaiteraient participer au #RDVdesmots, car l’introduction de mes rendez-vous des mots devenait un peu trop longue à mon goût…)

Au menu cette semaine :

« La main qui berce l’enfant est la main qui dirige le monde. »

William Ross Wallace

Je trouve cette citation vraiment intéressante, très juste. Elle me rappelle la responsabilité qui m’incombe chaque jour. Un beau jour, mes enfants seront grands et leurs agissements impacteront le monde selon des valeurs que j’aurai pris le temps de leur transmettre.

Pour ce qui est de l’éducation d’un enfant, chaque mot, chaque geste, chaque attitude comptent.

Cette citation met donc en lumière le fait que les agissements de l’enfant ne seront que le résultat des agissements de celui qui l’éduque. En l’occurrence la mère, dans la majeure partie des cas.

Je prends cette responsabilité très à cœur en restant très consciente que dans la réalité, tout peut impacter l’éducation de mon enfant.

Lorsque j’étais encore enceinte, je suis restée en observation plusieurs semaines. Vous le savez sûrement, dans une chambre d’hôpital, avec des insomnies, entre quatre murs et une fenêtre qui donne vue sur le bâtiment d’en face, on s’ennuie rapidement !

J’ai fini des magasines entiers de mots croisés, lu des livres, terminé des dizaines de sudokus et puis il y avait encore et toujours du temps à combler.

Il y avait une petite télévision suspendue dans ma chambre, alors j’ai demandé si je pouvais y avoir accès. On m’a rapidement indiqué que les chaînes étaient payantes, à l’exception de la 18, j’ai nommé : Gulli.

Moi qui m’attendais à une chaîne d’info, je me retrouvais avec une chaîne de divertissement pour enfants.

Mais n’étant pas une consommatrice de télévision, je n’ai pas cherché à obtenir plus de chaînes et je me suis contentée d’allumer la machine quand le temps se faisait trop long.

Voir des petites animations de temps à autre permettait de combler un vide, mais aussi et surtout de me projeter en imaginant mes enfants quelques années plus tard assis devant quelques dessins animés au retour de l’école, comme il m’était arrivé de le faire moi-même enfant…

Et puis rapidement, j’ai eu une pensée qui m’a traversé l’esprit, le fameux : « C’était mieux avant ».

J’ai mis du temps à décrire à mon époux à quel point j’étais exaspérée de l’évolution pitoyable de la qualité du contenu de certains dessins animés sur lesquels j’étais tombée.

J’ai mis du temps à les retrouver, mais je peux maintenant partager mon désarroi en vous proposant de visionner ces quelques extraits que j’ai pu recueillir.

Je suis désolée de vous avoir fait subir ce visionnage.

Il y a deux choses : la première concerne le style. Pour ce pan, je dirais que ce n’est qu’une question de goût, mais pour ma part, ce genre de dessin animé, graphiquement très instable et complètement décousu, ne peut pas être à la base d’un visionnage calme et serein destiné à un enfant. Ce « fouillis » permanent me met, personnellement, très mal à l’aise.

Le deuxième pan touche le fond. Quel message cherche à être transmis par ce type de dessin animé ? Quelles sont les valeurs qui sont véhiculés ? Pourquoi laisserions-nous nos enfants visionner cela ? Qu’est-ce qu’un tel contenu pourrait leur apporter ?

Je vois de plus en plus de supports destinés à des enfants qui sont empreints de codes réservés aux adultes. Que ce soit dans les images, le langage ou les références employées.

Je peux presque soupçonner l’équipe d’adultes qui a pensé ces scénarios de chercher à se faire des clins d’œil les uns les autres autour de sujets qui les touchent, plutôt que de se mettre dans la posture du véritable spectateur : l’enfant.

Est-ce les médias qui s’adaptent aux nouvelles générations ou l’inverse ?

Je suis de ceux qui pensent que les enfants sont les mêmes depuis des siècles et que c’est le monde dans lequel ils évoluent qui les change.

Les dessins animés font partie des passe-temps qui « éduquent ». C’est là le danger.

« La main qui berce l’enfant est la main qui dirige le monde. » Oui, mais restons vigilants et gardons à l’esprit que ceux qui dirigent le monde peuvent aussi bercer nos enfants à notre insu.

EM.

Merci de m’avoir lue ! Merci pour vos messages de soutien concernant cette semaine chargée. Le #RDVdesmots est bien là, avec du retard certes, mais il est là ! J’attends vos avis dans les commentaires et vous retrouve très très vite pour enfin lancer le concours que je vous ai préparé…

Une citation pour la semaine prochaine :

« On ne peut vaincre la nature qu’en lui obéissant. »

Francis Bacon

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans #RDVdesmots. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

32 réponses à #RDVdesmots – La main qui berce l’enfant

  1. Bonsoir charmante blogueuse EM,
    Je suis du même avis que toi. Je suis ravie de voir et de lire tes réflexions sur les programmes TV pour enfants actuels. Mais en d’autres temps… Perrault, Walt Disney qui a repris plusieurs contes en dessins animés laissaient passer un message….. Il n’y a pas que notre main qui puisse guider nos enfants… nous devons être très prudents, nous parents, sur beaucoup de sujet traités sur les médias et protéger la liberté de nos petits êtres. J’ai encore pris plaisir à te lire et suis impatience de découvrir chaque fois un nouvel article.

    • EM dit :

      Bonjour Jeanne ,
      C’est toujours un plaisir pour moi de te lire en commentaire même lorsque nous sommes d’accord. Un grand merci à toi pour tes passages et participations ici.
      EM.

  2. Suzanne dit :

    Non mais je suis entièrement d’accord avec toi !! Je désespère des dessin-animés d’aujourd’hui même si en toute honnêté, mes filles les regardent de temps à autre…
    C’est pareil, j’ai vu dernièrement la bande à Picsou que j’adorais regarder quand j’étais gamine. La version 2018 est juste horrible ! Rien à voir avec la patte de Disney ! On a l’impression que les dessins sont faits à la va vite…
    La télé un tout petit peu mais elle ne doit pas remplacer le rôle véritable des parents comme tu le dis si bien 🙂

    • EM dit :

      Bonjour Suzanne,
      Oui les dessins animés sont généralement de moins meilleurs qualité et puis quand il y a un point de comparaison possible c’est encore pire!
      Merci pour ton commentaire je suis complètement d’accord.
      EM.

  3. Quitte à ce que mon fils regarde la télé quand il était bébé, c’était devant un Disney ! Oui on s’est dit que les mangas c’était un peu tôt ! Son préféré le monde de Nemo : il était trop marrant à imiter le poisson!! Du coup, nous l’avons trainer dans les aquariums et (bon c’est gratuit et puis y a pas d’aquarium vers chez moi!!!) dans les animaleries, magasin avec des animaux (Bricomarché pour citer celui qui a vu grandir mon fils!!!). Puis quand il est allé à l’école, il a troqué les Disney pour Pokémon ! Et là c’est yo-kai watch…… je préfère Pokémon c’est moins bizarre !!!

  4. Dinde De Toi dit :

    Je me lance l’auto défi suivant (histoire de pimenter ma vie 😉) : participer au prochain RDV des mots sans en connaitre pour le moment la citation.
    J’espère que cela ne sera rien de tordu 🙈.
    J’aime bien la chute de ton interprêtation, c’est très juste.
    Niveau dessins animés je cherche encore un équivalent moderne à Il était une fois la vie qui était instructif et plaisant aussi pour un enfant que pour les parents.

    • Paty dit :

      Ma fille (ado) à regarder il y a quelques mois (1 an ? 2 ans ? Le temps passe trop vite !!!!!!) la rediffusion de la série. Elle a beaucoup aimé et « la vie » et « l’histoire » … Comme quoi, un bon dessin animé c’est comme une bonne chanson, çà ne se démode pas…

    • EM dit :

      Bonjour,
      Ton commentaire me fait trop plaisir ! Hâte de voir ta prochaine interprétation ! Voici la citation qui, je l’espère, te plaira et t’inspirera :

      « On ne peut vaincre la nature qu’en lui obéissant. »

      Francis Bacon

      Comme le dit Paty cette série est super bien conservé et je suis comme toi j’apprécie vraiment beaucoup !
      EM.

  5. petite étoile*** dit :

    olala c’est bien vrai les dessins animées d’aujourd’hui sont horrible pas du tout adapté aux enfants.. faut jamais rester bien loin quand innocemment l’enfant regarde un ptit dessin animé qui est censé lui être destiné…

  6. Paty dit :

    Cc EM,
    Encore une citation qui peut amener bien loin la réflexion…
    J’aime aussi beaucoup la chute de ton article qui en dit long…
    Alors, je dirai simplement que, pour moi, l’image est aussi là pour manipuler l’esprit et donc contrôler le monde et l’opinion (que ce soit le dessin animé, peut-être dans une moindre proportion, du moins j’ose l’espérer, que dans le journal télévisé où les sujets sont « balancés » sans suivi et trop souvent sans objectivité, juste une image si possible choquante…)
    Quant à la qualité, cela coûte trop cher, dans tous les domaines, donc il faut faire du vite fait (mal fait ?) qui rapporte et qui passe vite pour que l’on puisse en consommer un maximum … principe appliqué à l’image ? ^^
    Merci EM pour cette article qui ouvre encore la porte à bien d’autres prises de conscience 😉

    • EM dit :

      Bonjour Paty,
      Je te remercie pour ton commentaire. Absolument d’accord avec toi, les dessins animés, les médias plus généralement sont des sources d’informations prisent selon un certain angle. C’est à nous d’avoir un esprit critique sur ce qui nous est soumis. Maintenant on peut voir un analyste directement sur le plateau des infos. Ainsi sur BFM, le bonhomme à l’écharpe rouge est là pour nous « décrypter » ce que les journalistes viennent de présenter normalement de façon « neutre »… Tout un programme !
      Merci pour ton commentaire.
      EM.

      • Paty dit :

        Oui, bien sûr, tout le monde n’est pas à mettre dans le même panier et heureusement 🙂 Mais il faut garder l’esprit critique et chercher l’info « vraie et contradictoire » ce qui n’est pas évident, déjà pour nous, donc encore moins pour nos « petits » 😉 Vaste débat… Bonne journée EM 😀

  7. Colette dit :

    La main qui berce l’enfant est la main qui dirige le monde.
    Ton article a résonné ‘jboyiiing’ dans mon esprit.
    Mes enfants sont grands maintenant, mais quand ils étaient petits, je ne souhaitais pas qu’ils passent beaucoup de temps devant la TV. Nous avons acheté un magnétoscope, enregistré en filtrant quelques DA.
    J’étais jeune instit en maternelle à Paris dans un quartier ‘favorisé’.
    Nous avons invité Liliane Lurçat, écrivain, psychologue dans notre école. C’était en 1987 ou 1988, nous avions remarqué les jeux violents dans la cour de récréation, l’agressivité de certains enfants…
    Quelques jours avant la conférence, toute l’équipe pédagogique avait préparé le terrain. Questionnaire aux parents, invitation à lire: ‘A cinq ans, seul avec Goldorak’, ‘Le jeune enfant devant les apparences télévisuelles’
    Je me souviens qu’une maman d’élève était venue dans les classes et pour filmer les enfants. Dans la mienne, nous discutions ‘émissions de TV, dessins animés’ et surtout ressenti des enfants.
    Moment très riches en réflexions, constatations. La plupart des garçons étaient héros à la place des héros de DA, cherchant le combat, souhaitant la guerre pourvu qu’ils commandent et gagnent! Les filles semblaient attendre leur prince…
    Les enfants savaient que la guerre était une réalité dans certains pays, qu’elle blessait, qu’elle tuait, mais ils ne faisaient aucune différence entre réalité et fiction!
    Quant aux petites filles, elles pensaient que leurs mamans n’avaient pas trouvé le prince charmant mais qu’elles, elles le trouveraient pour échapper à toutes les corvées ménagères… Etre des princesses!
    Nous étions tous confrontés à des stéréotypes bien précis!
    Notre idée avec cette conférence était de dire aux parents: ‘TV, attention!’
    Le soir du rendez-vous avec Liliane Lurçat, les enseignants et parents de 9 écoles devaient se retrouver. Eh bien nous étions une poignée d’enseignants et une trentaine de parents!!! L’enfant face aux apparences télévisuelles concernait très peu de monde! Voilà la réalité!
    Cela ne m’a pas empêchée de contrôler et sélectionner ce que mes enfants regardaient à la
    TV.
    Et je pense qu’aujourd’hui, à l’heure du portable, ce que les enfants regardent échappe totalement aux parents peu attentifs!
    Violence et pornographie deviennent des éléments d’une banalité terrifiante…
    La main qui berce devrait, certes, bercer, mais aussi expliquer. Nous avons le devoir de guider nos enfants, de leur apprendre; si la TV ‘dépanne, elle ne doit pas être ‘l’alimentation’ des jeunes enfants.

    • EM dit :

      Bonsoir Colette,
      Je te remercie vraiment beaucoup pour ton commentaire ! Ton expérience est très parlante. Tu as été au plus près de ces jeunes enfants et la description que tu fais là ne fais que conforter mon regard sur l’influence de la télévision sur les jeunes (et moins jeunes). Je suis aussi super contente que l’article t’es permis de te replonger dans ces souvenirs que tu décrits avec tant de passion.
      Merci beaucoup et à bientôt.
      EM.

  8. J’adorais ceux de mon époque et je ne me retrouve pas du tout dans ceux de la nouvelle génération …

    • EM dit :

      Bonsoir Emilie,
      Je pense que chaque générations se dit cela… Mais en attendant je suis absolument d’accord !
      Merci pour ton commentaire.
      EM.

  9. Paty dit :

    Désolée, EM, pour cette petite note gentiment moqueuse 🙂 sous le commentaire de « les tribulations d’une maman à le campagne »…
    J’espère que ton blog perdurera de longues années et que l’on pourra continuer à échanger nos expériences. J’aime beaucoup l’ambiance qui se dégage de ce partage … çà me change de « prises » de bec avec d’autres personnes… tu sais, celles qui interprètent tes propos toujours dans le sens négatif ou vindicatif et qui s’arrangent pour te faire jouer le rôle de la vilaine sorcière alors que tu as juste mis un peu d’humour dans ta réponse, humour qu’elles ont pris au pied de la lettre… Je viens encore d’en faire la triste expérience… C’est çà aussi, la vie, et c’est la partie la plus compliquée à expliquer à nos enfants. Pardon, j’anticipe sur la suite, alors que ce n’est pas mon blog… Si ce commentaire est déplacé, n’hésite pas à le supprimer, EM, je n’en serai absolument pas vexée 😀

    • EM dit :

      Tu rigoles enfin ! Tu es un concentré de bonne humeur et de joie. Ma Paty, reste comme tu es et restes par ici, ta présente égaie toujours les commentaires pour mon plus grand plaisir. J’avais très bien vu ton sourire derrière tes lignes ne t’en fait pas ! 😀
      Tu es libre te t’exprimer ici ! On communique ça n’est pas à sens unique et j’adore les échanges que nous avons. Un grand merci à toi !
      EM.

  10. Lucie dit :

    Parfaitement d’accord, il y a de la sexualité par tout dans les dessins animés d’aujourd’hui même ceux destinés aux plus jeunes, de la vulgarité.
    Nous sommes loins des dessins animés féeriques de notre enfance plein d’amour de bienveillance et tellement beau a regarder…

    • EM dit :

      Bonjour Lucie,
      Effectivement c’est un grand problème. C’est à nous de faire attention. A nous, pourquoi pas, de retrouver les dessins animées de notre enfance.
      Merci pour ton commentaire et à bientôt 🙂
      EM.

  11. Coucou 😊

    Joli article 👍
    Bon weekend 😁
    BÉNÉDICTE 😉

  12. Ping : #RDVdesmots – Vaincre la nature | Un brin de maman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *