La mine de plomb

unbrindemaman © EM – #RDVdesmots – La mine de plomb

La vie, c’est comme en dessin. On a des envies, des projets, des ambitions, et puis un beau jour on se lance. La feuille est blanche, le champ est large, il laisse libre cours à notre imagination et nous sommes là, penchés sur les vastes possibilités qui s’offrent à nous.

A mesure que le temps avance, les choses se dessinent. Le plomb se répand et répond aux effusions d’idées qui nous traversent l’esprit. La mine est guidée, elle s’engage sur le chemin vers le dessein, celui du destin qui attend le dessin. Sera-t-il réussi ?

Souvent, très souvent il y a ce moment très particulier qui survient. Cet instant suspendu durant lequel l’esquisse ne ressemble plus à rien. N’importe qui pourrait passer derrière vous et vous suggérer de tout arrêter, de laisser tomber. A juste titre sûrement, seulement le dessin est à vous, il est entre vos mains.

Qui d’autre peut savoir et avoir cet espoir si ce n’est pas celui qui appose la mine ? La vie, c’est comme en dessin, et nous le savons bien. Il suffit d’estomper les deux ou trois aplats qui sont bien trop foncés. Il faudra prendre le temps, frictionner le papier ; effacer tout le plomb trop longtemps délaissé par l’atmosphère de plomb qui entoure le crayon.

Et puis il y a ce temps, celui-là, le dernier. Celui qui vous permet enfin de contempler, de récolter le blé. Les perspectives sont nouvelles. Les profondeurs se révèlent. C’est à peine si vous saviez où la mine allait vous mener. Pourtant vous avez réussi à force d’essayer.

Vous aurez beau montrer, afficher le papier, vous étiez et serez l’observateur privilégié. Vous avez orchestré le chef-d’œuvre toutes ces heures. Reste à s’en délecter, partager, recommencer…

EM.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ce contenu a été publié dans Pensées. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

16 réponses à La mine de plomb

  1. petite étoile*** dit :

    Je ne me lasse pas, j’aime ta façon d’écrire vraiment ! continue

  2. Bonjour EM,
    Je suis du même avis que petite étoile*** on ne se lasse pas de lire tes textes qui sont enrichissants, chacun à sa façon. Hâte d’être au prochain rendez vous.
    Bon weekend.

  3. Lola Plumeti dit :

    Un texte poétique très bien écrit. Mais où est passé mon crayon ? 😉 Sous mes doigts, il ressemble étrangement aux touches de mon clavier.

  4. EmyRêve dit :

    Cet article vient de me donner le frisson, franchement. Et il m’a fait penser à un petit conte que j’ai écrit, alors franchement je ne te met pas le lien pour « faire de la pub », mais c’est vraiment l’avant-dernier paragraphe de ton article qui m’a remis ce conte en mémoire: http://emyreve.over-blog.com/2017/04/les-trois-portes-conte-philosophique.html
    Ce n’est pas le conte dont je suis la plus fière et je sais qu’un jour je devrais prendre le temps de le retravailler mais …la similitude avec ton article est vraiment forte (dans mon esprit en tout cas).

  5. EM dit :

    Bonjour Emy,
    Merci d’avoir pris le temps de me partager ta production très intéressante que je me suis empressé d’aller découvrir. Nous parlons de sujets similaire depuis des angles différents mais l’approche reste intéressante quoi qu’il en soit. Merci beaucoup pour ton regard et ton commentaire 🙂 Au plaisir,
    EM.

  6. Suzanne dit :

    Bonsoir EM !
    Ton texte est tellement beau et tellement vrai !
    J’avoue être en plein dedans, d’avoir commencé à dessiner le dessin de ma vie que des tempêtes ont vite assombri.
    Je suis en train de tout gommer peu à peu pour retrouver un peu de lumière sur toute cette ombre et j’espère que bientôt la lumière renaitra et que je reprendrai le crayon pour dessiner un nouvel horizon.

  7. Marie Mdl dit :

    Cette analogie que tu as trouvée et si bien écrite est géniale !
    Il y a un peu de magie dans cette idée d’être chacun le dessinateur de sa vie…

  8. Estefania dit :

    C’est très beau Em 🙂 Bravo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *